L’Evolution

Pierre Sonigo, Isabelle StengersL’évolution, EDP Sciences 2003 (lecture, septembre-octobre 2006).

La biologie actuelle oscille entre le livre de l’ADN, où notre vie serait inscrite, et le caractère imprévisible de notre évolution. Pour comprendre autrement ce que nous appelons « vie », il nous faudra renoncer à nos perceptions les plus fortes : le gène, l’individu, la reproduction sont des illusions anthropocentriques. Pierre Sonigo montre l’urgence d’une révision radicale des fondements de la biologie, et propose un nouveau regard sur la théorie de l’évolution. Isabelle Stengers, elle, se penche avec la liberté qui est la sienne, sur les discours de l’évolution biologique, en refusant l’opposition entre probité scientifique et obscurantisme irrationnaliste. Elle interroge la manière dont la biologie évolutionniste peut entendre la question qui ne cesse de se profiler depuis Darwin : quelles conséquences pour notre manière de nous comprendre nous-mêmes ?

Pierre Sonigo est directeur de recherches à l’INSERM ; il est responsable du laboratoire de génétique des virus à l’Institut Cochin. Il a étudié les séquences de nombreux génomes viraux, en particulier, celui du virus du sida. Isabelle Stengers, philosophe, enseigne à l’Université Libre de Bruxelles. Ses intérêts s’organisent autour de la question des savoirs modernes, dont elle tente de célébrer l’aventure.

La fin du séquençage a déjà été plusieurs fois annoncée par le passé. Cette dernière annonce signifie surtout la fin d’une époque. C’est un tournant. Désormais, il va falloir faire autre chose, et réfléchir à quoi. Depuis le début, le projet de séquençage a été motivé par l’idée que l’ADN était le  » livre de la vie « . Aujourd’hui, on sait que ce n’est pas vrai. À partir de ce constat, deux voies sont possibles. Soit on continue de suivre le  » dogme central de la biologie moléculaire « , qui dit  » ADN = ARN = production de protéines « , en cherchant dans l’ARN, par exemple, les réponses qu’on n’aura pas trouvées dans l’ADN. Soit on change complètement de postulat et on commence à réfléchir différemment.

En 1985, il a achevé le séquençage du génome du virus du sida. On pensait alors avoir le  » livre du sida « . Mais on a mis quelques années à s’apercevoir que ce n’était pas le cas. Suite à ce travail en effet,on a cherché à expliquer les variations de la charge virale propre au sida, ces trois phases que sont la primo-infection, qui dure environ huit semaines, la longue phase asymptomatique, en l’absence de traitement, qui dure plusieurs années, et enfin la remontée finale, qui est à proprement parler la phase clinique du sida. Plus particulièrement, on a cherché la cause de cette remontée, en clair : pourquoi les gens mouraient du sida. On a vite compris que ce n’était pas dans les séquences qu’on trouverait la réponse à cette question, mais dans une prise en compte du virus dans son environnement. Cette leçon s’applique au génome humain. L’exploit technique, réel, que constitue la finalisation du séquençage nous donne un catalogue de pièces détachées, mais sans leur mode de fonctionnement.

Depuis les années soixante-dix, la biologie moléculaire, notamment celle liée à l’ADN, a vraiment envahi toutes les disciplines de la biologie. On a considéré qu’il y avait là une voie royale de recherche, qui consiste, systématiquement, à identifier le gène. Cette voie a apporté des données, des technologies, elle n’a pas été inutile du tout. Mais on s’est aperçu qu’elle ne répondait pas à bien des questions :  » Pourquoi vieillit-on ? D’où vient le cancer ? Qu’est-ce qu’une réponse immune ?…

Advertisements
Catégories : Notes de lecture | Étiquettes : | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :